• Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge

    Bonjour à tous ! Je reprends ce blog, sans doute provisoirement, car me connaissant ça m’étonnerait que je tienne plus d’un mois mdr. Pour être honnête je ne pensais pas que ce blog était si vieux, je suis choquée ! Mais bon ça fait quelques semaines que j’y pensais, donc si cela doit être mon dernier article ici, autant forcer jusqu’au bout avec ma partie préférée des jeux Pokémon, c’est-à-dire…

     

    Pokémon Donjon Mystère !

     

     Mais qu’est-ce-que c’est ? Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge 

    Pokémon Donjon Mystère, c’est 10 jeux - dont 3, exclusifs au WiiShop japonais qui a fermé récemment, emportant avec lui les chances de pouvoir les acquérir légalement- répartis sur toutes les consoles portables de Nintendo (sauf la Switch… pour l’instant peut-être ?).  Ce sont des jeux type « dungeon crawler », c’est-à-dire où l’on explore des donjons générés aléatoirement à la recherche de gloire et de récompenses. Il me semble que beaucoup de jeux de ce type n’ont pas dépassé l’archipel nippon, et pour ma part ce sont les seuls jeux du genre auxquels j’ai joué, même si avec Chocobo’s Dungeon qui arrive bientôt sur Switch, ça ne devrait plus être le cas longtemps…

    Une des différences majeures de ces spin-off avec les jeux de la saga est la capacité à incarner un Pokémon (plus ou moins choisi, en fonction de la version et de l’honnêteté du joueur…) ainsi que le système de combat. Certes on dispose toujours de 4 attaques, mais ces dernières ont des effets différents par rapport à la série principale, et certaines altérations d’état ont été rajoutées/ modifiées. Et évidemment, puisqu’on est un Pokémon, hors de question d’utiliser des Pokéballs ou de commander ses co-équipiers… Pour le meilleur, et pour le pire ! En somme, tout plein de choses à découvrir, et, accessoirement, le monde des Pokémon à sauver !

    Bon, passons aux choses sérieuses ! Finalement ce sera une série d'articles vu la longueur. Comme je suis vraiment trop bavarde, j’ai dû abréger pour éviter que l’article ne soit vraiment trop long, du coup je n’ai pas eu le temps de vraiment expliquer comment marchent certaines mécaniques avant de donner mon avis… Si une zone d’ombre persiste, c’est avec plaisir que je l’éclaircirai si la question est posée !

     

    Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge Pokémon Donjon Mystère : équipe de secours bleu & rouge (DS/ GBA) Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge

    Ce sont les tous premiers jeux spin-off sortis de ce type ! J’ai eu un gros coup de cœur sur les visuels quand j’étais petite (et surtout sur la description, c’est vrai, INCARNER UN POKEMON C’EST TROP COOL !). On l’avait commandé innocemment pour Noël avec ma sœur au lieu d’un jeu de la saga principale, absolument impatientes de pouvoir incarner un Pokémon. Et oh god, si on avait su ce que l’on venait de déclencher…

    Jaquettes Pokémon Donjon Mystère : équipes de secours bleue (DS, à gauche) et rouge (GBA, à droite)
    Les jaquettes des deux versions du jeu. On remarque que l'équipe de secours bleue (version DS, avec le port situé en haut de la console donc) regarde l'équipe de secours rouge (version GBA, port du bas) qui semble être tombée dans un piège de Pokémon pas très gentils...

     

    L’histoire Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge 

    Le protagoniste est un humain qui, pour une raison mystérieuse, se réveille un jour dans la peau d’un Pokémon. A peine arrivé dans ce nouveau monde, le héros se retrouve à devoir sauver un jeune Chenipan perdu, en compagnie de celui qui sera son futur partenaire. Le lendemain, après s’être fait quelque peu harceler par ce dernier, vous formez une équipe d’exploration, dont le but est de sauver les Pokémon en détresse, en amassant au passage trésors et richesses. Des tréfonds de la terre jusqu’au fond des mers, en faisant un crochet par le ciel, de nombreuses aventures sont au rendez-vous pour nos deux protagonistes ! Bon après le héros est un ex-humain donc y’a quelques imprévus et un peu de drama mais j’vais pas tout spoil si des gens ne l’ont pas fait ewe. L’histoire principale est plutôt courte, mais intense, pleines d’émotions et bien ficelée, et pour les plus intéressés, une partie plus importante est présente après les crédits du jeu. Il y a pleins de bons moments, heureux ou tristes, et les musiques qui accompagnent le jeu sont juste magnifiques, que ce soit dans les zones d’accueil, les donjons ou même l’histoire. Elles sont simples mais tout simplement excellentes. Elles font d’ailleurs partie, tous jeux vidéo confondus, de mes OST préférées avec celles de l’opus suivant !

    En tous cas préparez-vous à sortir vos mouchoirs pour le final !

     Général Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge

    Dans ces versions comme les suivantes sur DS, le starter est sélectionné via un test de personnalité, « aléatoirement » ou non, en fonction de l’honnêteté avec laquelle on fait le test. On peut ensuite choisir son partenaire. Les starters des 3 premières générations sont disponibles, plus quelques ajouts, comme Osselait, Miaouss et Skitty, bref le choix est assez grand pour faire une équipe qui nous correspond ! Il faudra juste noter que certains Pokemon ne sont pas disponible en tant que partenaire en fonction du starter choisi.

    Les graphismes sont super mignons, je ne sais pas si c’est moi qui ne suis pas objective ou si c’est vrai, mais ils n’ont presque pas vieilli en près de 10 ans ! Les versions GBA et DS sont à peu près équivalentes sur ce point là d’ailleurs, sauf que sur la DS l’écran supplémentaire permet d’afficher les menus de manière plus pratique et d’utiliser l’écran tactile. Après des années passées dessus, je ne pensais pas m’habituer à la version GBA à un seul écran, mais à part au moment de surveiller les PV de son partenaire, elle n’a rien à envier à sa « grande sœur ».

    Screenshot tableau mission poste bépikan PDM1

    Screenshot donjon petit bois PDM1

     

     

     

     

     

     

    Tableau de missions de la Poste Békipan avec                                                                        Aperçu du premier donjon du jeu : le Petit Bois
    les deux protagonistes                                                                          

    Le contenu présent dans le jeu est assez conséquent, même si la quête principale est plutôt courte : si on passe dessus d’une traite sans trop galérer, il y en a pour une vingtaine d’heures. Le monde à explorer est moins vaste que celui des opus suivants, mais il comporte tout de même 46 donjons à explorer, dont un peu moins de la moitié pour l’histoire principale.  

    Le jeu m’avait paru extrêmement difficile quand j’étais petite, mais en fait après l’avoir refait l’année dernière je me suis aperçue que comparé aux derniers, et avec un peu de stratégie, il était plutôt facile dans l’ensemble, du moins la quête principale. Après j’avais un bon starter avec beaucoup de capacités de soutien type Protection ou Synthèse (Germignon), qui, combiné à Héricendre et son attaque brouillard, -très utile pour les boss-, ont peut-être un peu biaisé ma perception…

    Niveau gameplay  Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge

    Justement de la stratégie, parlons-en. Elle est totalement différente des opus de la saga principale, puisqu’il a fallu adapter les mécaniques pour que ça marche dans un donjon. Certaines attaques ont plus de portée que d’autres, et j’avais bien rigolé la première fois que je me suis fait tuer deux fois d’affilée par une seule attaque balle graine. Il est aussi utile de ne pas balancer uniquement des attaques offensives, et de varier les types. Mais le jeu peut parfois s’avérer assez punitif : une seule attaque super efficace, ou maison de monstres mal placée, peut souvent mettre très mal très rapidement, malgré une préparation minutieuse.

    C’est pourquoi il est important de ne pas négliger les objets, qui des résugraines, qui raniment à Pokémon K.O, aux différentes baies, en passant par l’explograine, qui inflige des dégâts quand elle est lancée ou mangée devant un adversaire, permettent de sortir de bien des situations épineuses. Cet opus est cependant assez exigeant quant au nombre d’objets que l’on peut prendre avec soi, car il n’autorise que 2 pages (soit 16-18) objets, sans possibilité d’augmentation de l’inventaire possible, si mes souvenirs sont exacts. Or cela peut vite s’avérer très contraignant pour les très longs donjons, quand on doit gérer la faim en plus des imprévus… Et oui ce jeu intègre un système de faim, c’est-à-dire que chaque mouvement ou capacité consomme des points d’estomac. Si l’estomac du meneur est vide, alors sa barre de PV se vide peu à peu à chaque mouvement jusqu’au K.O (ou au prochain repas). Pour éviter ce désagrément, il est nécessaire de prendre des casse-croûtes avec soit, le plus efficace étant les Pommes de tailles diverses.

    Jirachi grotte des voeux
    Jirachi, le mignon petit Pokémon légendaire au fond de son donjon "Grotte des Voeux", peut donner à l'équipe quelques objets

    Certains donjons de l’end-game proposent entre autres des coffres que l’on peut déverrouiller avec des clés (à acheter ou à trouver), et qui contiennent des objets rares comme des rubans, des objets évolutifs ou encore des CS (qui permettent d’accéder à certains donjons). Le système de CS peut-être extrêmement frustrant lorsqu’on est malchanceux, car certains donjons peuvent rester inaccessibles longtemps. Il faut également faire attention à ne pas la perdre, car sinon tout est à refaire… Sans compter que les clés sont rares et coûtent cher chez Kecleon !

    Le jeu introduit également un système de Q.I : c’est une sorte de stat supplémentaire, qui augmente uniquement lorsque l’on donne des gelées au Pokémon. Elle permet d’acquérir des bonus supplémentaires, dans le recrutement, pouvoir marcher sur l’eau ou sur la lave… C’est bien pratique, mais il faudra une quantité de gelées assez conséquente pour pouvoir débloquer toutes les aptitudes ! Au passage, en parlant de Q.I, il est à noter que le partenaire n’est pas contrôlé par le joueur, mais dépend d’une IA. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il aurait été agréable que l’IA du jeu mange un peu plus de gelées… Cela entrave parfois le déroulement d’un combat difficile, lorsque le partenaire reste devant le boss de type glace à donner des petites charges de merde alors qu’il possède une attaque de type feu… Les gelées permettent de compenser certains points du problème, mais malheureusement pas dans tous les cas.

     Le recrutement des co-équipiers se fait de manière aléatoire après avoir mis k.o un ennemi, bien que certaines capacités Q.I/ objets/ niveau puissent changer les pourcentages de recrutement. Pour les perfectionnistes, cette partie du jeu est sans doute celle qui prendra le plus de temps. D’abord à cause de la grande part d’aléatoire, mais aussi parce que certains Pokémons sont tellement durs à recruter (pourcentages parfois négatifs !) qu’il faudra disposer d’objets particuliers dans l’inventaire en étant de haut niveau pour les recruter (coucou Kecleon).… Point qui sera abandonné dans les opus suivants, chaque pokémon vit dans une zone d’accueil bien spécifique, qu’il faudra acquérir pour espérer pourvoir le recruter. Après tout, il est vrai que quitte à accueillir tous ces Pokémons, il serait mal vu pour l’équipe qu’ils se retrouvent SDF… Même s’il est parfois extrêmement frustrant de ne pas pouvoir recruter le pokémon tant désiré faute de sa zone d’accueil, elles sont absolument adorables et bien conçues, et permettent de corser un peu le jeu, si bien qu’au final j’avais regretté leur disparition dans Explorateurs. Elles permettent également de réfléchir un peu plus aux recrutements, leur capacité d’accueil étant limitée, plutôt que de prendre 134265312 rattatas dans l’équipe…

    Pour conclure…  Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge

     Pour résumer, Pokémon Donjon Mystère, équipe de secours est un jeu assez complet que j’ai vraiment beaucoup apprécié. Il pose les bases des mécaniques essentielles des jeux de la saga, qui seront reprises (ou non) dans les autres opus. Lorsque l’on y est habitué, notamment si on a fini Pokémon Méga Donjon Mystère sur 3DS, il reste néanmoins facile dans l’ensemble à part quelques donjons un peu plus corsés. Les graphismes sont très beaux, et n’ont presque pas vieillit d’un pouce, en plus d’être accompagnés d’une bande son sublime. Si vous n’avez pas eu l’occasion d’y jouer et que Pokémon et/ ou les RPG vous intéressent (ce qui est certainement le cas si vous êtes sur ce blog), foncez l’essayer les yeux fermés !

    Pour les curieux  Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge

    Pour ceux que ça intéresse, les OST sont disponibles sur Youtube en version originale pour Équipe de secours bleue et rouge. Le compositeur (Arata Iyoshi) a d’ailleurs annoncé qu’il essaierait de faire quelque chose pour une éventuelle sortie des musiques en version légale, prions très fort pour que cela se fasse ♥ . Il existe également des versions réorchestrées (ou plutôt « remasterisées », dont un projet par TheGuitahHeroe - par ici-, qui avait pour but de remasteriser toutes les chansons du jeu -je ne sais pas s’il a fini par contre-). Après ce genre de projet on aime ou on n’aime pas, certains morceaux sont magnifiques mais j’aime nettement moins d’autres qui étaient mes préférées dans le jeu. Bref, les goûts et les couleurs, tout ça tout ça…

    Le mot de la fin Pokémon Donjon Mystère (1) : équipes de secours bleue et rouge 

    Merci à toi d’avoir lu cet article jusqu’au bout ! Je pensais pouvoir résumer le tout en un seul article, mais en fait il semblerait que j’ai besoin d’en faire au moins deux autres… J’espère que vous serez là pour la suite, sans doute la semaine prochaine ! Comme je n’aurais pas d’intro à faire, j’espère pouvoir y parler de Pokémon Explorateurs de l’Ombre, du Temps et du Ciel en passant peut-être moins de temps sur toutes les mécaniques :). Et n’oubliez pas, que ce soit pour partager votre équipe d’exploration ou pour faire une remarque, n’hésitez pas à saisir vos claviers dans la partie commentaires !

    sprite héricendre pokémon donjon mystère équipe de secours bleue et rouge A bientôt peut-être !

     

    [Toutes les images de cet article sont tirées de Poképédia !]

     

    « Reprise? Des chemises aux couleurs de Kanto ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Février à 21:50

    Je suis fan de ta présentation, j'attends la suite avec impatience ♥

      • Mardi 19 Février à 22:25

        Tu es mon meilleur public ♥

      • Mercredi 20 Février à 00:17

        C'est parce que tu mérites le meilleur ♥

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :